FAQ
J’ai des idées plein la tête, je ne sais pas faire le vide : la Pleine Conscience, ce n’est peut-être pas fait pour moi  ?
  • Vos idées ne sont pas un frein à la pratique de la Pleine Conscience, bien au contraire. Il ne s’agit pas de faire le vide. Il suffit de prendre conscience de son activité cérébrale. Et de ne pas se laisser entraîner par ses pensées que l’on apprend à « regarder », Finalement, s’agit d’un exercice attentionnel à la portée de tous.
Je ne veux/peux pas m’assoir par terre en tailleur. Je peux quand même méditer ?
  • Tout à fait : la Pleine Conscience peut tout aussi bien se pratiquer sur une chaise. Cela est sans conséquence sur la qualité de la pratique.
Combien de temps et à quelle fréquence pratiquer la méditation de pleine conscience ?
  • La Pleine Conscience est un véritable mode de vie. On ne s’arrête donc pas de la pratiquer une fois que l’on a commencé ! Les personnes qui suivent le MBSR s’engagent à pratiquer environ une heure par jour durant la période de la formation. L’objectif est d’intégrer la pratique de plus en plus fréquemment dans les actes de la vie quotidienne. Par la suite, de 5 mn à 45 mn par jour, toutes les formules sont possibles. En fait, le plus important c’est la régularité.
La Pleine Conscience, c’est une démarche religieuse ?
  • Absolument pas. La Pleine Conscience est une démarche laïque. On cherche avant tout à développer et à tester au quotidien un outil de régulation attentionnelle et émotionnelle, au-delà de toute forme de croyance.
La Pleine Conscience, c’est un peu comme la relaxation ou la sophrologie ?
  • En pleine conscience, on ne cherche pas à atteindre un état de détente ou de calme particulier. On essaye d’intensifier sa conscience et son recul par rapport à ses expériences intimes. C’est donc très différent de la relaxation ou de la sophrologie.
La Pleine Conscience, c’est une réflexion approfondie et intelligente sur des sujets métaphysiques comme la vie, la mort ou le cosmos ?
  • Dans la méditation de pleine conscience, l’attention n’est pas portée sur la réflexion intellectuelle ou l’élaboration conceptuelle. Elle vise le ressenti non verbal, corporel et sensoriel. Rien de compliqué !
Et si je n’y arrive pas ?
  • Pratiquer la Pleine Conscience consiste simplement à être attentif à l’instant présent, à respirer et à ramener son attention quand l’esprit s’échappe….  Ce que nous savons et pouvons tous faire : il est donc juste impossible de rater une séance de Pleine Conscience !